Premier ministre : Macky Sall accouche d’une souris !

19 - Septembre - 2022

Il avait supprimé le poste en 2019 et il l’a restauré ces derniers jours, en invoquant ses fonctions de président en exercice de l’Union africaine depuis le mois de janvier de cette année. La belle excuse.

Il lui aura fallu trois ans pour réaliser qu’il lui était difficile de cumuler les deux postes, celui de chef de l’Etat et de chef du gouvernement. Aujourd’hui en découvrant la nomination d’Amadou Ba, on a envie de dire « tout cela pour ça ! ». Ce dernier en effet n’est pas un perdreau de l’année, on peut même dire que c’est un vieux routier de la politique : ancien ministre de l’économie et des finances, et également ancien ministre des affaires étrangères.

Macky Sall éprouve-t-il à ce point, aussi cruellement, des difficultés à renouveler le personnel politique, à faire appel à de nouveaux talents ? Et pourquoi avoir mis autant de temps pour désigner le Premier ministre : près de 8 mois après les élections départementales et municipales du 23 janvier dernier. Un mois de plus et nous aurions eu le temps de gestation nécessaire à l’arrivée de tout nouveau-né, or Amadou Ba est tout, sauf un nouveau-né de la politique. 

Il est vrai qu’en dehors la gestion des grands dossiers, comme celui de l’emploi, ce dernier devra veiller à assurer une certaine stabilité politique dans le pays au moment où Macky Sall n’a pas la majorité parlementaire. Il devrait aussi, et c’est la mission essentielle et la plus périlleuse qui lui incombe préparer les esprits et surtout « bricoler » les institutions pour faire passer la pilule d’un troisième mandat présidentiel.

Et cette patate chaude, Amadou Ba, va devoir la tenir entre ses mains jusqu’en 2024, avec le risque de se griller les plumes.

Une façon pour Macky Sall, tel Ponce Pilate, de s’en laver les mains ! Néanmoins en bon républicain il est de mon devoir de souhaiter bon courage et bonne chance à Amadou Ba au moment ou il prend ses fonctions car son échec personnel signifierait aussi l’échec du pays.

Ibrahima Thiam, Président du mouvement « Un Autre Avenir »   

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Embauche de travailleurs étrangers en Italie : le décret sur les flux 2023 es...

04 Janvier 2023 0 commentaires
Le décret sur les flux établit chaque année les quotas d'entrée pour tous les travailleurs et travailleuses non communautaires. Les quotas concernent l'entr&...

DIASPORA VISION est un journal d'information généraliste en ligne qui traite des thématiques axées sur la diaspora africaine à travers le monde. DIASPORA VISION dispose aussi d’une plateforme video avec des journalistes reporters d'images.Information, film publicitaire, reportage événementiel, film documentaire, … Quels que soient vos projets, nous nous adaptons à votre demande.

Embauche de travailleurs étrangers en Italie : le décret sur les flux 2023 est prêt

04 Janvier 2023 0 commentaires
Le décret sur les flux établit chaque année les quotas d'entrée pour tous les travailleurs et travailleuses non communautaires. Les quotas concernent l'entr&...
27 Septembre 2022 0 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au


ou