Diaspora italienne: une réponse positive est obligatoire aux cris du coeur d'un parent d'éléve de Pontedera en Toscane.

24 - Juin - 2020

Avec le Covid, les sénégalais d'Italie ont occupé tous les moyens de communication parlant en vain à qui mieux mieux de plusieurs sujets: rapatriement des corps, retour des immigrés bloqués au Sénégal, distribution de l'aide à la diaspora, ouverture des classes etc.

Dans ce débat sans fin et sans clair fondement, une voix discordante à peine entendue s'est manifestée à Pontedera; il a soulevé un débat de taille et d'une importance primordiale: “ l'avenir et le devenir de nos enfants de nos enfants dans la situation scolaire italienne avec le Covid.”

La décision de l'Etat italien d'arreter définitivement les cours en organisant des leçons on line et le passage en classe supérieure pour tous va créer certainement une situation défavorable pour nos enfants scolarisés en Italie.

L'appel de ce père de famille de la Toscane aux associations, aux dahiras, au regroupement des catholiques sénégalais en Italie et à tous les parents d'éléves sénégalais et surtout aux autorités consulaires doit etre nécessairement et obligatoirement entendu pour éviter un hécatombe scolaire de nos enfants. Doit on rappeler aux pères de familles sénégalais vivant en Italie que l'autorité parentale est l'ensemble des devoirs du père et de la mère ayant pour unique finalité l'interet de l'enfant.

Aux parents incombe l'obligation par loi et par devoir religieux de veiller à la protection et à l'éducation des enfants; les parents sont les premiers et les plus importants acteurs de l'éducation de leurs enfants. Pour toute les religions, la chose la plus importante qu'on peut donner à son enfant est une bonne éducation, enseigner une bonne éducation à son enfant a plus de valeur que donner un quintal de mil en charité.

Dans ce cadre dahiras associations et regroupements catholiques doivent nécessairement entendre et surtout réfléchir sur les tenants et les aboutissants du cri de ce parent soucieux de la situation difficile des enfants des immigrés sénégalais en Italie. Comment assister les parents d'éléves devant les nombreuses difficultés de la question scolaire: la difficulté d'avoir un ordinateur, la connection internet et surtout le problème du suivi scolaire de l'enfant pour affronter les cours on line, les programmes scolaires et les devoirs à faire à la maison d'autant plus que nombreux sont les parents analphabètes.

Il faut necessairement des rencontres entre sénégalais au niveau communal et dans les plus brefs delais pour ne aggraver la condition dèjà trop grave de cette “génération qui risque d'etre sacrifiée “ par la négligence des parents. Il suffit de visiter les places publiques et les esplanades des centres commerciaux des grandes villes italiennes où vivent les sénégalais ( Brescia, Bergamo, Milan, Rome, Caserta, Firenze ect) pour se rendre compte que l'échec scolaire de nos enfants est dèjà une réalité sociale.

Il n'est pas rare de voir nos enfants impliqués dans les phénomènes de baby gang et de trafic de drogue. Ce serait un drame social de faire la sourde oreille à l'appel de ce père de famille de la Toscane, celà signifie l'echec de notre immigration car nous sommes en Italie pour amméliorer les conditions socio-économiques de notre famille.

Toutes les raisons pour expliquer l'echec scolaires des enfants d'immigrés se retrouvent dans notre communauté: les difficultés financières à cause de la précarité du travail et la vie en Italie de plus en plus chère, l'absence totale de la volonté d'intégration sociale dont la principale cause est l'analphabétisme des parents et son corollaire l'impossibilité de s'exprimer en italien et enfin le dysfonctionnement des systèmes d'éducation que les parents sénégalais ont d'énormes difficultés pour s'y accomoder car le facteur culturel est un obstacle difficile mais pas impossible à surmonter.

Devant ce drame qui menace nos familles, nous osons esperer que tous ces sénégalais, collectifs, associations, et partis politiques qui se sont dèfoncés pour défendre “ suniu neew, suniu reew”, qui ont organisé manifestations et voyages chez les chefs religieux pour leur retour en Italie seront presents et éfficaces pour cette noble bataille de notre vie.

Dahiras, associations, regroupements catholiques avec la présence effective et sans ambage de nos consulats et des députés de la diaspora doivent comprendre que cette noble bataille est la votre car votre credo, votre mission, le sens de votre existence est “ d'aider e d'encadrer les sénégalais qui vivent en Italie

Magatte Simal membre de CADEES Italie​

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 27/06/2020 à 19h33

Un cri de coeur qui doit retentir partout car il pourra sauver l avenir de nos enfants .Commençons à établir nos priorités et luttons pour l essentiel.Rien ne doit être plus important pour nous que l éducation et l instruction de nos enfants .Le sénégalais est capable de mener une guerre pour des futilités mais ne sera jamais prêt pour un combat qui lui permettrait un épanouissement collectif et durable.Nous devons changer d approche pour assurer à nos enfants un avenir meilleur,ils n ont rien demandé mais on leur doit tout.

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Diaspora italienne: une réponse positive est obligatoire aux cris du coeur d'...

24 Juin 2020 1 commentaires
Avec le Covid, les sénégalais d'Italie ont occupé tous les moyens de communication parlant en vain à qui mieux mieux de plusieurs sujets: rapatriement des cor...

DIASPORA VISION est un journal d'information généraliste en ligne qui traite des thématiques axées sur la diaspora africaine à travers le monde. DIASPORA VISION dispose aussi d’une plateforme video avec des journalistes reporters d'images.Information, film publicitaire, reportage événementiel, film documentaire, … Quels que soient vos projets, nous nous adaptons à votre demande.

Problèmes à n'en plus finir au consulat du Sénégal à Milan: Amadou Ba rappelle tout le monde...

02 Juillet 2020 0 commentaires
Madame Rokhaya Ba, chef de poste au consulat du Sénégal à Milan, est une diplomate bien particulière. Citée dans une affaire de prêt de pr&egrav...
Demande de renseignement

Contactez nous au

0039/3405605498

ou