"Abjects" : tollé au Portugal après des propos xénophobes contre une députée d'origine africaine

30 - Janvier - 2020

Le député d’extrême droite, André Ventura, a provoqué un tollé en proposant qu’une parlementaire noire soit renvoyée dans son pays d’origine en Afrique de l’Ouest.

Le chef du parti populiste et anti-système Chega, André Ventura, n’y est pas allé par quatre chemins. Il a proposé sur sa page Facebook que la députée Joacine Katar Moreira "soit rendue à son pays d’origine", la Guinée Bissau. "Ce serait mieux pour tout le monde", a-t-il estimé. Il reproche à la parlementaire noire d’avoir défendu la restitution d’œuvres d’art à d’anciennes colonies.

Joacine Katar Moreira, une historienne de 37 ans née en Guinée-Bissau, venait de déposer à Lisbonne un texte de loi proposant l’élaboration d’une liste du patrimoine que le Portugal devrait restituer à ses anciennes colonies. Son parti, une petite formation de gauche, a dénoncé "les attaques personnelles constantes et les références à caractère raciste" à l’encontre de sa seule élue. Dans son éditorial du 29 janvier 2020, le quotidien de référérence portugais Publico a qualifié "d'abjecte" la tirade du député André Ventura.

"Un discours xénophobe jusqu’au sein du parlement"

Au nom du gouvernement portugais, la ministre de la Justice Francisca Van Dunem, née en Angola et noire elle aussi, a aussitôt condamné "le discours xénophobe qui a commencé à envahir nos institutions et qui est arrivé au parlement". Vive indignation aussi de la cheffe du groupe parlementaire du parti socialiste, Ana Catarina Mendes, qui a taxé de "racistes" les propos du député d’extrême-droite André Ventura. Elle envisage de demander un vote de l’Assemblée pour condamner formellement "ces insultes contre les communautés noires ou roms".

Joacine Katar Moreira est l’une des trois premières femmes noires à être entrées au parlement portugais à l’occasion des élections législatives du 6 octobre 2019. Ses premiers pas au parlement avaient suscité la polémique et "l’hystérie" des réseaux sociaux, écrit l’hebdomadaire Expresso qui avait consacré sa Une à celle qui se présente comme "Noire, bègue et pauvre". Et de rappeler que la jeune parlementaire a reçu des menaces et des "messages de pur racisme, de haine et de mépris" depuis son arrivée sur la scène politique portugaise.

Le Portugal, terre d’immigration

A l’occasion des élections législatives d’octobre 2019, Joacine Katar Moreira est devenue la première femme noire à faire campagne comme tête de liste d’un parti portugais. C’est aussi à cette occasion qu’André Ventura est devenu le premier député d’extrême droite au Portugal, depuis l’avènement de la démocratie en 1974. Il fait régulièrement parler de lui pour ses attaques contre les communautés noires ou roms. Terre d’immigration, le Portugal a accueilli d’importantes communautés d’immigrés originaires de ses anciennes colonies en Afrique comme le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, l’Angola ou le Mozambique.

AFP

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Repensons notre immigration.Par Magatte Simal

26 Juillet 2020 2 commentaires
La sortie des cartes de membre du CADEES (cadres, activistes, dirigeants, experts et étudiants sénégalais) qui sort du cadre traditionnel des associations sén...

DIASPORA VISION est un journal d'information généraliste en ligne qui traite des thématiques axées sur la diaspora africaine à travers le monde. DIASPORA VISION dispose aussi d’une plateforme video avec des journalistes reporters d'images.Information, film publicitaire, reportage événementiel, film documentaire, … Quels que soient vos projets, nous nous adaptons à votre demande.

Asile : Bruxelles dévoile les contours d'une nouvelle politique européenne

23 Septembre 2020 0 commentaires
Fin de Dublin, durcissement des renvois et accélération des procédures, contrôles accrus aux frontières extérieures : Bruxelles a dévoil&...
09 Septembre 2020 1 commentaires
09 Septembre 2020 0 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au

0039/3405605498

ou