Une démocratie vive! Par Cheikh Tidiane Gaye

03 - Janvier - 2021

Le thème qui anime la politique sénégalaise est la levée de fonds au profit de Pastef. La sortie de notre Ministre de l’Intérieur laisse tache d’huile et son communiqué du 02 janvier 2021 divise l’opinion publique. Le peuple sénégalais a toujours salué l’engagement politique remarquable de nos gouvernements, d’inciter les Sénégalais de l’Extérieur à participer aux élections. La diaspora sénégalaise est représentée à l’Assemblée Nationale, un acte qui pourrait être perçu comme une grande victoire démocratique étant donné qu’une bonne partie de notre croissance économique relève des flux de transferts qui alimentent et augmentent la capacité de nos Ménages. Dans chaque coin du monde, du Mali au Cameroun, du Congo à l’Argentine, de l’Europe aux Etats-Unis, les sénégalais soutiennent les partis politiques dans leurs campagnes. Je conçois cette intention de dissolution de parti politique comme un frein à notre démocratie. Très sincèrement, je m’attendais que les lois citées dans le Communiqué de notre Ministre de l’Intérieur soient revues, modifiées et harmonisées afin de mieux permettre aux Sénégalais de l’Extérieur de participer vivement et de contribuer à travers leurs fonds, leurs idées et compétences. Si toutefois, un parti reçoit des fonds jugés illicites, c’est le rôle de notre administration d’appliquer la loi et de punir de tels actes.

Que nos députés se mettent dès lors au travail et qu'ils demandent au Chef de l'État et à son Gouvernement, dans le cadre du dialogue national de revoir ces textes que je conçois obsolètes. Une démocratie, comme on le sait, c'est un exécutif appuyé sur la Nation et contrôlé par une opposition parlementaire. Et l'opposition parlementaire, dans un pays démocratique doit participer dans les grandes décisions et favoriser l’équilibre des pouvoirs. Et quand l’Exécutif est intentionné à « dissoudre » ou « affaiblir » l’opposition, un tel pays est plus proche de la dérive. La vraie raison d’être de l’opposition parlementaire réside dans l’action de contrôler la majorité parlementaire et gouvernementale. Mieux, je dirais, est de proposer des solutions politiques alternatives. L’opposition a besoin de financements, l’important est qu’ils ne soient pas occultes. Que la Justice, à ce propos, fasse son travail de contrôle.

Mes chers compatriotes, le monde nous regarde, l’Afrique nous observe. Ce communiqué de notre Ministre de l’Intérieur ne glorifie en aucunement notre vie politique. Excusez-moi si ma pensée blesse.

@Cheikh Tidiane Gaye, poète et écrivain - Italie

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

LE M2D ORGANISE UNE JOURNÉE DE DEUIL NATIONAL, VENDREDI

10 Mars 2021 0 commentaires
Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) mis sur pied après l’arrestation de Ousmane Sonko, compte organiser, vendredi, une journée de deuil ...

DIASPORA VISION est un journal d'information généraliste en ligne qui traite des thématiques axées sur la diaspora africaine à travers le monde. DIASPORA VISION dispose aussi d’une plateforme video avec des journalistes reporters d'images.Information, film publicitaire, reportage événementiel, film documentaire, … Quels que soient vos projets, nous nous adaptons à votre demande.

Les clarifications de l'ONG Horizon Sans Frontières sur la réponse du Président Macky Sall ...

10 Avril 2021 1 commentaires
Comme des millions de Sénégalais, Horizon Sans Frontières (HSF) a écouté très attentivement votre discours lors de la conférence conjoint...
Demande de renseignement

Contactez nous au

0039/3405605498

ou